L’Histoire de Couëron

Il était une fois Couëron...

Cité pour la première fois dans l’histoire en 850, c’est à la toute fin du Moyen-Age que Couëron devient une véritable ville avec une église, des halles couvertes construites au XIIIe siècle, un marché hebdomadaire et des foires annuelles.

 

C’est à Couëron que le duc François II de Bretagne signe avec les représentants du roi Charles VIII le traité mettant fin à la guerre franco-bretonne. C’est ici aussi qu’il meurt le 9 septembre 1488, laissant une fille, Anne, qui devient par deux fois Reine de France.

 

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, Couëron profite du développement du port de Nantes. La rade abritée entre Couëron et le Port Launay devient un avant-port ou port de rupture de charge. Les navires doivent s’y arrêter, leur marchandise déchargée et amenée jusqu’à Nantes dans des embarcations plus petites.

 

Au moment même où l’activité portuaire de Couëron décline, l’activité industrielle prend son essor. La verrerie royale est fondée en 1784, elle produira des bouteilles et gobelets jusqu’en 1886.

 

En 1861, sur l’étroit cordon situé entre le fleuve et les rochers de la Garenne, s’installe une fonderie de plomb. Son essor considérable au cours des XIXe et XXe siècles a métamorphosé Couëron, son urbanisme et sa démographie.

 

Après la Première Guerre Mondiale, les besoins en main-d’œuvre des usines de la Basse-Loire, notamment celles de Couëron et d’Indre, entraînent un afflux de travailleurs coloniaux ou étrangers pour lesquels sont construites les cités de la Chabossière, Bessonneau (maisons en bois) et du Bossis. En 1934, on recense environ 1 500 étrangers, principalement des Polonais.

 

L’usine se développe considérablement jusqu’aux années 1950, mais connait par la suite des difficultés qui s’accentuent au fil des ans. L’usine ferme finalement en 1988, laissant sur site des hectares de bâti à reconvertir et pour la ville, une image à reconstruire.

 

Plus de vingt ans seront nécessaires à la réalisation d’un projet culturel, associatif et administratif sur les bords de Loire : Espace de la Tour à Plomb, Médiathèque, Magasin à Huile, services de la Ville…

 

Ces équipements, ajoutés aux équipements sportifs ou socioculturels, au riche patrimoine naturel, viennent conforter le dynamisme et le cadre de vie d’une ville désormais au cœur de l’agglomération nantaise.

 

Visitez la page Facebook « Patrimoine Ville de Couëron« .