Partenariat Ville-associations : signature des 4 premières CPOM

La signature des premières Conventions Pluriannuelles d’Objectifs et de Moyens (CPOM) entre Ville et association se déroulera lors du forum des associations, samedi 10 septembre à 11h30.

La Ville souhaite créer les conditions favorables au dialogue citoyen et à la participation des habitants à la vie de la commune, en leur permettant d’être acteurs des projets qui les concernent et en favorisant la prise de responsabilité et l’engagement citoyen.

Reconnaissant le rôle des associations dans la consolidation du lien social, de la solidarité, du vivre ensemble et de la citoyenneté, la Ville de Couëron exprime sa volonté de renforcer son partenariat et son soutien aux associations qui s’inscrivent pleinement dans les trois domaines suivants :

  • la transition écologique, concernant l’ensemble des politiques publiques au sens de la sobriété, la coresponsabilité, la transparence et l’engagement ;
  • la cohésion sociale et la solidarité, à savoir une politique transversale de relation aux habitants, d’accès au droit et aux services ;
  • la qualité de vie au quotidien.

Cette année, les associations suivantes sont concernées par la signature de Conventions Pluriannuelles d’Objectifs et de Moyens (CPOM) : l’Amicale Laïque de Couëron Centre, les associations socioculturelles des centres Pierre-Legendre et Henri-Normand, l’association les Lapins Bleus.

 

Pourquoi mener cette démarche ?

L’enjeu de la démarche de renouvellement des CPOM est double :

  • conforter un partenariat en gagnant en clarté sur les axes stratégiques partagés avec chaque association ;
  • définir ce sur quoi la Ville et les associations décident de cheminer ensemble et ce qui relève de la liberté associative. Pour chaque partenariat, une souplesse est maintenue pour prendre en compte les situations spécifiques.

Cette démarche est menée en parallèle de celle relative à la définition d’une nouvelle ambition pour la vie associative (intégrant notamment la refonte des apports de la Ville au secteur associatif et la critérisation des subventions).

En effet, ce nouveau modèle de convention, a vocation à servir de trame à d’autres partenariats structurants pour lesquels la signature d’une CPOM est également envisagée.

 

Les différents principes des conventions

  • La valorisation et la reconnaissance des projets associatifs, en renforçant la réciprocité et les exigences partagées avec la Ville.
  • La sécurisation des associations employeuses par la signature de conventions pluriannuelles, mais aussi dans une logique de renforcer la crédibilité d’autres associations en structuration face à des co-financeurs potentiels.
  • La transparence sur les apports de la Ville.
  • La redevabilité des deniers publics, notamment par la lisibilité de l’utilisation par l’association des fonds versés et sans ingérence dans les choix associatifs portés.
  • La possibilité d’allouer une subvention annuelle de fonctionnement sur la base d’un schéma de développement de l’activité ou du projet.
  • La communication : chaque association s’engage à faire apparaître le soutien apporté par la Ville, dès lors qu’il s’agit d’actions soutenues par la Ville et qui s’inscrivent dans le cadre de l’objet de la présente convention. La Ville assurera le relais de certaines actions et évènements.
  • Le suivi du partenariat et l’évaluation de la convention reposent sur un outil d’évaluation co-élaboré par l’association et la Ville.
  • La qualité des relations partenariales et le dialogue continu comme condition de réussite : temps d’échange réguliers, information, désignation des interlocuteurs privilégiés…