Des projets soutenus

Mardi 2 février,  le Préfet, Didier Martin, a visité avec le maire, Carole Grelaud, deux projets qui ont bénéficié d’un co- financement de l’Etat.

 

Dans le cadre de la dotation de soutien à l’investissement local des communes (DSIL), la Préfecture de Loire-Atlantique a choisi la Ville de Couëron pour réaliser une visite de deux projets rentrant dans le cadre de cette dotation.

 

– le gymnase Léo Lagrange
– le terrain d’insertion temporaire pour les migrants de l’Est non sédentarisés (MENS), boulevard des Martyrs de la Résistance.

 

Une dotation de soutien à l’investissement local des communes

La dotation de soutien à l’investissement local des communes et de leurs groupements (DSIL), créée en 2016 par l’Etat, répond à un double objectif : soutenir l’investissement des collectivités territoriales et l’orienter vers les grandes priorités nationales en matière d’équipement des territoires.

Cette dotation est notamment destinée aux projets relatifs à :
–  la rénovation thermique, la transition énergétique, le développement des énergies   renouvelables ;
– la mise aux normes et la sécurisation des équipements publics ;
– la réalisation d’hébergements et d’équipements publics liés à l’accroissement démographique.

Pour faire face aux conséquences économiques et sociales liées à la crise de la Covid-19, le Gouvernement s’est engagé dans un vaste plan de relance. Pour cela, la dotation de soutien à l’investissement local (DSIL) a été abondée d’un milliard d’euros. Cet effort se traduit par un accompagnement financier des projets d’investissement des collectivités, afin de soutenir l’économie locale et dynamiser l’emploi.

 

>> en savoir plus sur la dotation de soutien à l’investissement local des communes

 

L’aménagement du gymnase Léo-Lagrange

Dans le cadre du gymnase Léo- Lagrange, le projet a permis d’améliorer les qualités énergétiques du bâtiment.

Nature de l’opération :

Les travaux ont consisté en la réfection totale du clos couvert (toitures, bardage et ouvertures) de la partie gymnase comme les vestiaires. Les vestiaires ont bénéficié d’une isolation en laine de verre en complément.

Après dépose du bardage et de la toiture existants, la charpente a été renforcée dans la perspective de recevoir à terme des panneaux photovoltaïques. Un nouveau complexe isolant comprenant bardage métallique double peau avec isolation totale de 250 mm a été installé (matériaux plus performants, double peau, couche isolante plus importante).

Dans le même objectif, l’éclairage des bâtiments est remplacé par un éclairage à économie d’énergie type LED dont l’utilisation sera optimisée. Le chauffage et la ventilation ont été remplacés par des matériels plus performants et économiques avec supervision d’utilisation.

Financements :

Ville de Couëron – 733 750 € ; Etat- 200 000 €

Le bâtiment a été livré en fin d’année 2020.

L’aménagement du terrain d’accueil provisoire des MENS

 

La Ville de Couëron s’est associée à la démarche de l’Etat et du Département, en lien avec Nantes Métropole, dans une action visant à résorber les bidonvilles dans lesquels vivent ces populations. Couëron met à disposition un terrain d’insertion temporaire pouvant accueillir 4 familles accompagnées dans le cadre de la Maîtrise d’Œuvre Urbaine et Sociale (MOUS).

 

Nature de l’opération :

Elle consiste en la réalisation de deux blocs sanitaires, comprenant chacun 2 douches, 2 WC et 2 éviers, pouvant répondre aux besoins quotidiens de 4 emplacements, ainsi que des travaux annexes de nettoyage du mur d’entrée de l’aire d’accueil, de réfection de la peinture des portillons et portails d’entrée, et de remplacement de la palissade. Sis 6, boulevard des Martyrs de la Résistance, le terrain constitue une emprise foncière globale de 580 m² appartenant à la Ville.

Maîtrise d’œuvre : Cabinet FLUELEC, rue Alessandro Volta à CARQUEFOU.

 

Financements

Etat- 56 800 € ; Département de Loire-Atlantique – 26 400 € ; Ville de Couëron – 25 000 € ; Nantes Métropole – 15 000 €.

La livraison est prévue au printemps.

Perspectives

La visite s’est poursuivie par l’école Jean-Zay qui pourrait également bénéficier de fonds dans le cadre de l’extension du bâtiment pour accueillir des classes maternelles et élémentaires. Un coup de pouce devrait également être donné pour la construction de la halle de tennis.