Port du masque : qu’en est-il ?

Le port du masque n’est plus obligatoire…

Depuis le 14 mars, le port du masque ne sera plus obligatoire dans tous les lieux, sauf dans les transports collectifs.

 

Depuis le 28 février, conformément aux décisions gouvernementales, le port du masque n’est plus obligatoire dans les lieux clos soumis au pass vaccinal. A savoir : les bars, les restaurants, les cinémas, les salles de spectacle, les salles de concert, manifestations et événements sportifs.

 

Dans les écoles, le port du masque n’est plus obligatoire pour les élèves de l’école élémentaire, ni en extérieur, ni en intérieur, (y compris pour le sport en intérieur). L’obligation du port du masques est également levée pour les personnels ainsi que pour les collégiens et les lycéens.

 

Quel masque ?

 

Dans un décret publié le 27 janvier au Journal officiel, le gouvernement précise les masques qui « répondent aux prescriptions » des autorités de santé.
Un masque en tissu industriel doit désormais filtrer au moins 90 % des particules de trois microns. C’est le cas des masques en tissu de catégorie 1, qui se distinguent dans le commerce par la mention « UNS1 » (pour « usage non sanitaire »).

Comme c’était déjà le cas, il doit également :

  • être assez respirable pour être porté quatre heures ;
  • couvrir nez et menton sans couture sagittale (sur le nez, dans le sens de la hauteur) ;
  • pouvoir supporter cinq lavages avant que ses performances ne se dégradent.

 

Bien entendu, les gestes de prévention (distanciation sociale, désinfection…) sont plus que jamais recommandés.

 

Il en va de la responsabilité de chacun d’adopter les bons gestes pour se protéger et protéger les autres, c’est de ce comportement citoyen de chacun d’entre nous que dépend la santé de tous.

 

 

 

Masques jetés dans la rue

Jeter son masque dans la rue est considéré comme un abandon de déchets sur la voie publique et, par conséquent, sanctionnable d’une amende de 135 €.

 

Pensez à jeter votre masque de protection dans la poubelle des ordures ménagères et en aucun cas dans le bac jaune ou le sac jaune translucide.

 

Mise à jour le 14/03/2022

 

>> Retour à l’actualité Covid-19 <<