COVID-19 | Ce qui change en mars

Assouplissement des mesures sanitaires, fin du port du masque obligatoire, du pass vaccinal, voici les principaux éléments à retenir :

 

Depuis le 14 mars 2022

  • Fin du port du masque en intérieur (sauf dans les transports collectifs).
  • Fin du pass vaccinal (sauf dans les établissements de santé, les Ehpad et les établissement accueillant des personnes en situation de handicap).
  • Fin du port du masque en classe dans les écoles, collèges et lycées.
  • Fin du protocole en entreprise et de l’obligation du port du masque.

 

Fin du pass vaccinal

  • Depuis le 14 mars : fin du « pass vaccinal » dans tous les endroits où il était exigé (lieux de loisirs et de culture, activités de restauration commerciales, foires et salons professionnels…).
  • Le « pass sanitaire » reste toutefois en vigueur dans les établissements de santé, les maisons de retraites, les établissements accueillant des personnes en situation de handicap.

 

Éducation

  • Depuis le 14 mars, fin du port du masque en classe dans les écoles, collèges et lycées. Pour le reste (brassage, activité physique et sportive…), c’est le niveau 1 du protocole sanitaire qui continue de s’appliquer.
  • Les épreuves de spécialité du baccalauréat, prévues du 14 au 16 mars, sont reportées aux 11, 12 et 13 mai en raison de l’épidémie de Covid-19.

 

Travail

  • Depuis le 14 mars, fin du port du masque en entreprise.
  • Le télétravail n’est plus obligatoire mais reste recommandé.

 

Vaccination

  • Le délai de la dose de rappel est ramené à trois mois après la dernière injection ou la dernière infection au Covid-19.
  • Le rappel vaccinal est ouvert à toutes les personnes de 18 ans et plus, et depuis le 24 janvier, il l’est à tous les adolescents de 12 à 17 ans sans obligation.
  • La vaccination est ouverte à tous les enfants de 5-11 ans et requiert l’accord de l’un ou l’autre des titulaires de l’autorité parentale.

 

Tests

  • Depuis le 28 février 2022, les personnes contacts n’ont plus à réaliser qu’un seul test (autotest ou test antigénique ou test RT-PCR) à J2. C’est-à-dire deux jours après avoir eu l’information d’avoir été en contact avec une personne testée positive.
  • Il n’est désormais plus obligatoire de réaliser un test PCR pour confirmer un test antigénique positif.
  • En revanche, un test PCR reste nécessaire après un autotest positif.

 

Lire aussi : La vaccination : où et comment ?

 

Statistiques et visualisations de données Covid-19

>> covidtracker.fr

 

Coronavirus : les infos essentielles de Nantes Métropole

>> metropole.nantes.fr/info-coronavirus

 

Mise à jour le 14/03/2022

 

>> Retour à l’actualité Covid-19 <<