Accueils péri-éducatifs : nouvelles mesures du 13 au 21 octobre

La  Ville peine à assurer le recrutement des postes vacants et les remplacements d’arrêts maladie en cette période très tendue. Sur les 235 postes nécessaires pour assurer le fonctionnement des activités péri-éducatives, près de 25 postes sont à couvrir. La Ville met tout en œuvre pour garantir un maintien des accueils péri-éducatifs sur les sites scolaires et déploie de nouvelles mesures.

Contexte

« 37 % des besoins en animateurs ne sont plus couverts dans les écoles françaises ». C’était le résultat alarmant d’une enquête flash menée l’an dernier par l’ANDEV[1]. En cette rentrée 2022-2023, ces tendances lourdes demeurent et tous les territoires les vivent de plein fouet.  Localement, la Ville de Couëron n’y échappe pas non plus. Des tensions de recrutement sont également palpables sur le secteur de la restauration collective et de l’entretien ménager ainsi que sur le secteur de la petite enfance. Le secteur associatif local est également touché.

 

Dans ce contexte, la Ville peine à assurer le recrutement des postes vacants et les remplacements d’arrêts maladie. Sur les 235 postes nécessaires pour assurer le fonctionnement des activités péri-éducatives, ce sont près de 25 postes à couvrir. La Ville met tout en œuvre pour garantir un maintien des accueils péri-éducatifs sur les sites scolaires.

 

Les mesures déployées

L’an dernier, nous avons pris des mesures en matière de dé-précarisation des postes. En complément, depuis octobre 2021, la Ville a développé un partenariat avec l’association d’insertion Caap Ouest et accueille une douzaine de personnes mises à disposition pour des missions d’encadrement d’enfants afin de permettre une couverture maximum des besoins.

Depuis la rentrée, alors qu’une hausse de fréquentation est constatée sur tous les accueils, nous réorganisons quotidiennement nos équipes pour déployer l’encadrement nécessaire à l’accueil des enfants. Depuis près d’un mois, les renforts des acteurs associatifs et des services municipaux hors éducation (toute fonction confondue) sont mobilisés.

Du 13 au 21 octobre 2022

Malgré ces mesures, nous sommes contraints de renforcer les actions.
Le taux d’encadrement n’étant pas assuré sur plusieurs sites, la Ville décide de modifier l’organisation de la pause méridienne, pour la période du 13 au 21 octobre inclus.
Sur certaines écoles, une fois par semaine, il sera demandé aux parents de fournir un pique-nique à leur(s) enfant(s) et la surveillance éducative sera assurée par les agents de la Ville.
A l’échelle de la collectivité, cette mesure permet de redéployer les agents des offices de restauration pour l’encadrement des enfants en complément des équipes d’animation.

 

Voici la liste des sites concernés par la fourniture d’un pique-nique par les familles :

  • Jeudi 13 octobre : Pique-nique fourni par les familles sur les sites scolaires Anne-Frank et Léon-Blum.
  • Vendredi 14 octobre : Pique-nique fourni par les familles sur les sites scolaires Paul-Bert et Jean-Macé.
  • Lundi 17 octobre : Pique-nique fourni par les familles sur le groupe scolaire Jean Zay.
  • Mardi 18 octobre : Pique-nique fourni par les familles sur les sites scolaires Marcel-Gouzil et Charlotte-Divet.
  • Jeudi 20 octobre : Pique-nique fourni par les familles sur les sites scolaires Anne-Frank et Léon-Blum.
  • Vendredi 21 octobre : Pique-nique fourni par les familles sur les sites scolaires Paul-Bert et Jean-Macé.

Pour les écoles non citées, la pause méridienne se déroulera classiquement avec une production de repas et un encadrement assurés par la Ville.

 

Limiter le recours aux services

Dans cette situation très fragile, la Ville demande de n’utiliser les services péri-éducatifs qu’en cas de besoin impérieux.
L’utilisation des accueils, ainsi restreinte aux personnes sans autre solution de garde, permettra de limiter les impacts des absences d’agents, d’assurer une continuité du service pour le plus grand nombre et ainsi d’éviter des fermetures.

En raison de cet appel aux familles pour limiter le recours aux services de la Ville et faciliter la mise en œuvre par les familles, les réservations de pause méridienne (y compris repas) ou d’ALP non annulées dans les délais ne seront pas facturées pour le mois d’octobre 2022. En revanche, il est rappelé que toute présence doit faire l’objet d’une réservation.

 

Conscients des désagréments que cela peut entraîner dans votre organisation, nous remercions les familles impactées de leur compréhension.

 

[1] ANDEV : Association Nationale des Directeurs et des Cadres de l’Education des Villes et des Collectivités territoriales