Tranquillité publique et prévention : la proximité avant tout

Tranquillité publique et bien vivre-ensemble : ces deux notions sont liées. Parce qu’il est important de se sentir en sécurité dans la ville où l’on habite, dans la ville où l’on travaille, la Police municipale fait un travail  de proximité, de terrain en agissant en faveur de l’intérêt commun, au plus près des habitants.
La protection des personnes et des biens est l’une des priorités de la commune. Au regard des actions déjà existantes, les élus ont choisi de les faire évoluer en créant un service dédié, Prévention et Tranquillité publique, puis en mettant en place un Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD).

Proximité et prévention

La Gendarmerie nationale est garante de la sécurité sur la commune car c’est le rôle de l’Etat d’assurer la sécurité de tous. La Police municipale et la gendarmerie sont en lien et échangent régulièrement sur leurs interventions tout en ayant chacun un rôle bien défini. Une convention de coordination lie la Police municipale et la Gendarmerie nationale et encadre les modalités de leur collaboration. La prévention s’adresse à différents publics et tend à agir sur de nombreux facteurs tels que l’éducation, l’emploi, le  logement, les loisirs, etc. C’est pourquoi, au regard des actions déjà existantes, les élus ont choisi de les faire évoluer en mettant en place notamment un Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD).

La Police municipale

(Fonction d’état placée sous l’autorité du maire).

Au-delà de la compétence de police administrative, cette équipe dispose également de compétences de police judiciaire qu’elle exerce sous le contrôle du procureur de la République.

Ses missions

  • surveiller le territoire de la commune par des patrouilles à pied et en voiture,
  • assurer la prévention de l’ordre public, la tranquillité, la sécurité et la salubrité publique par la surveillance de l’espace public, comme la gestion des animaux errants, des dépôts sauvages, etc.,
  • lutter contre les incivilités dans le domaine public en faisant respecter les règles de circulation, de stationnement et les nuisances sonores. Assurer la sécurité aux abords des écoles,
  • accompagner un grand nombre de manifestations
    sportives, culturelles ou festives.

Gendarmerie nationale

(Fonction d’État, dépendant du ministère de l’Intérieur)

La commune est placée sous l’égide de la brigade territoriale autonome (BTA) de Couëron qui compte 23 gendarmes pour une population de 24 211 habitants* (Indre et Couëron). Le délai moyen d’intervention est de 10 minutes sur le territoire.

Ses missions

  • assurer la sécurité des personnes, des biens et des institutions,
  • maintenir ou rétablir l’ordre public dans sa circonscription,
  • lutter contre la délinquance et le trafic de stupéfiants.

Un nouvel accueil « prévention accès au droit »

Depuis le 1er janvier 2019, le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Couëron a créé un accueil pour la « Prévention et l’accès aux droits » des personnes. L’objectif : lutter efficacement contre le non-recours aux droits et la fracture numérique. Tous les Couëronnais peuvent y être accueillis (hors personnes suivies par un référent social). Une demande administrative ? Une question relative à l’emploi ? Une problématique sociale ? Les travailleurs sociaux et l’agent administratif assurent un rôle d’écoute, d’information et d’orientation.

Vidéo protection

Trois sites vont être dotés de caméras de vidéo-protection d’ici la fin de l’année, pour prévenir ou réparer les dégradations : L’Espace de la Tour à plomb, le stade René-Gaudin et le complexe sportif Léo-Lagrange. Il s’agit  d’une première étape avant d’autres sites à venir.