Ma ville demain

Les 24 maires de Nantes métropole ont souhaité la construction d’un nouveau projet de territoire avec la mise en place d’une démarche participative et prospective intitulée « Ma Ville Demain, inventons la métropole nantaise de 2030 » et coordonnée par l’AURAN, Agence d’urbanisme de la région nantaise.

Ma ville demain

Au terme de deux années d’échanges, de débats, de contributions auxquels ont contribué les Couëronnais, la démarche entre aujourd’hui dans sa dernière étape. L’objectif est désormais d’élaborer un projet collectif d’avenir qui inspire et oriente l’action de tous et de chacun, citoyens, élus, décideurs publics et privés.

Trois visions pour 2030

Expo ma ville demain_0805_01.jpg

 Aujourd’hui, Ma Ville Demain entre dans une nouvelle phase avec la remise officielle d’un rapport aux vingt-quatre maires de l’agglomération nantaise. Ce document présente les trois grandes visions de la métropole de 2030, issues de l’ensemble des 1500 propositions et réflexions recueillies auprès de 22 000 participants.

Vision 1 : Aller vers l’excellence et l’international

L’agglomération nantaise décide de s’appuyer sur ses secteurs porteurs pour passer un nouveau cap : le développement international et l’excellence. La métropole développe ainsi une logique de filières, l’intensité de ses activités lui permet de rayonner à l’international au bénéfice de l’ensemble des habitants.

Vision 2 : Miser sur l’innovation et la créativité

Nantes métropole mise sur ses potentiels de créativité et d’innovation. S’appuyant sur sa crédibilité et son expérience dans le domaine, le territoire nantais a favorisé un état d’esprit propice à l’émergence (tous azimuts) et attire les talents ou les potentiels de demain.

Vision 3 : S’appuyer sur les ressources locales et la citoyenneté

La métropole nantaise décide de privilégier toutes les formes de production et d’organisation locale au service des habitants (agriculture, artisanat, industries…) et à toutes les échelles (quartiers, villes, métropole). Cette vision suppose une forte implication des citoyens (bénévolat reconnu et valorisé, solidarité renforcée) pour la bonne marche de l’ensemble.

 

Des contributions couëronnaises

Les conseils de quartier de la Ville de Couëron ainsi que le conseil des sages ont contribué à la démarche Ma Ville Demain en choisissant chacun l’une des neuf questions mises en débat sur les thèmes de l’économie, de l’environnement et l’urbanisme, du lien social, de la citoyenneté et de la gouvernance.

Couëron Centre Ardillets

Enjeux climatiques et énergétiques : jusqu’où produire et consommer localement ?

Deux propositions ont découlé des échanges :

  • Densifier la ville, avec des logements d’une taille suffisante
  • Rendre gratuit les transports en commun, tout en rappelant que « le coût des transports devra dans tous les cas être assumé, non plus en partie par les usagers et les contribuables, mais en totalité par ces derniers ».

Couëron Océan

Se former, travailler, s’épanouir demain ?

Sur cette thématique, plusieurs axes de réflexions ont émergé :

  • La volonté de faire naître une identité unique aux habitants de Nantes métropole et non plus une appartenance à une commune.
  • L’épanouissement de l’individu dans de meilleures conditions de travail afin de permettre plus d’implication dans la société. « Un travail durable devra concilier l’épanouissement personnel, culturel, sportif...».

Conseil des sages

Une ville vraiment pour tous : où en seront les solidarités ?

Sur ce thème de la solidarité, les membres du conseil ont proposé un scénario de leur vision souhaitée de la Ville de Couëron, selon une organisation harmonieuse assurant une mixité intergénérationnelle et sociale des habitants.

Voir le sénario du Conseil des sages

Chabossière et Villages

Ville nature, dense ou intense ?

Dans ces deux conseils de quartier, de nombreux points ont été évoqués :

  • La ville rêvée est durable et devra concilier nature et espaces urbains de qualité.
  • La densification est nécessaire sans pour autant que la ville soit surpeuplée.
  • L’espace doit être organisé autour de pôles de vie : « Une ville dense, mais avec des micro-quartiers et des services partagés ».
  • Aménagement de déplacements doux et apaisés.
  • Recherche d’une mixité sociale et prise en compte des enjeux environnementaux.