Nouveau groupe scolaire du quartier Ouest centre-ville
Nouveau groupe scolaire du quartier Ouest centre-ville

Dans le cadre du développement du quartier Ouest centre-ville, un nouveau groupe scolaire ouvrira en septembre 2018. Dénommée Jean-Zay, la future école - aussi centre de loisirs - accueillera une dizaine de classes maternelles et élémentaires. 

Alors que près de 1800 logements au final verront le jour sur les 70 ha du nouveau quartier Ouest centre-ville et 600 sur celui de la Métairie, la construction d’un équipement scolaire dans le nouveau quartier Ouest centre-ville est projetée depuis plusieurs années par la Ville. Elle permettra d'ajuster l’offre de service à cette évolution démographique. L’école sera placée au cœur du secteur, proche des nouvelles constructions, mais en dehors de toute circulation automobile.

Vue 3D


Découvrez en 3D le futur groupe scolaire / centre de loisirs Jean-Zay dans son environnement

 

Les travaux au fil des mois


Présentation de l'équipement


Plan de masseAccessible par des modes de transport doux (marche, vélo, bus...), la future école bénéficiera de l’environnement privilégié de la coulée verte, à proximité des jardins familiaux où les élèves disposeront de parcelles réservées. Ils profiteront de deux espaces récréatifs extérieurs dont l’un aura pour originalité d’être situé à l’étage du bâtiment, ouvrant un panorama sur le paysage arboré.

Des espaces clairs et modulables 

Composé d’une école maternelle et élémentaire, le nouveau groupe comportera également un espace dédié à l’accueil de loisirs sans hébergement et aux temps d’activités périscolaires. Il pourra aussi être utilisé hors du temps scolaire par des associations.

Fiche d’identité de l’établissement

  • 1800 m² de surface utile
  • 3 classes maternelles, au rez-de-chaussée,
  • 5 classes élémentaires, à l’étage 
  • 1 pièce dite « rotule » pouvant être indifféremment utilisée par une classe maternelle ou élémentaire, en fonction de l’évolution des effectifs scolaires.
  • 2 grandes salles polyvalentes, dont une de 200 m², pour les activités scolaires ou périscolaires
  • 1 centre de documentation
  • 1 espace de restauration
  • 1 espace d’apprentissage informatique et de maintenance technique
  • Des jardins intérieurs 
  • 1 rampe extérieure couverte pour accéder à la cour de récréation et aux classes de l’étage.

Pour répondre de manière précise aux besoins, les différents partenaires que sont les représentants de parents d’élèves, l’amicale laïque Couëron-centre, l’Éducation nationale, les directeurs d’écoles, etc. ont été concertés avant l’élaboration du cahier des charges de l’établissement.

Des qualités thermiques et environnementales 

Un accent particulier a été mis sur la qualité des matériaux et le confort d’usage afin d’assurer une bonne qualité sanitaire des espaces et une gestion de l’acoustique et du confort visuel avec de nombreux accès à la lumière naturelle. Certaines classes bénéficieront ainsi d’un système d’éclairage zénithal et de puits de lumière qui limiteront l’usage de la lumière artificielle et la consommation d’énergie du bâtiment. Autre caractéristique du projet : la qualité sanitaire des matériaux utilisés qui prend en compte la particulière sensibilité des enfants à la pollution de l’air ambiant. Enfin, le choix d’une toiture végétalisée représentera non seulement une plus-value esthétique mais apportera aussi un indéniable gain en termes d’étanchéité, de conservation des écosystèmes, de régulation du volume d’eau pluviale rejetée sur le réseau d’assainissement et d’amélioration de l’inertie thermique.
La nouvelle école sera conforme à la réglementation thermique (RT 2012) avec un comportement bioclimatique amélioré.

Les chiffres 

  • 2018 : ouverture du groupe scolaire en septembre
  • 5 000 m² : emprise au sol de la nouvelle école (espaces verts compris)
  • 8,5 millions € : coût total de l’opération
    Le coût des travaux de ce nouvel équipement est estimé à 6 millions €. Ce qui porte le coût total de l’opération (études, aménagements des classes, cuisine, etc.) à 8,5 millions €
 

Le mot de Marianne Labarussias, adjointe à l’enseignement, à l’éducation populaire et à la jeunesse 

« Nous voici en route sur le chemin de la nouvelle école ! Cette future construction est une réelle satisfaction pour notre commune. Elle illustre bien son développement et la volonté de la ville de répondre aux attentes de ses plus jeunes administrés. C’est aussi le signe de notre vitalité et de la bonne santé démographique de Couëron ! Nous nous étions engagés à construire cet équipement lors de l’élection municipale de mars 2014. Dès le début du mandat, nous avons lancé la réflexion sur ce projet et avons souhaité y associer l’ensemble de nos partenaires " co-éducateurs ". J’ai trouvé en eux des alliés précieux, motivés et ouverts, soucieux du bien-être et du devenir des élèves, comme du développement de leur ville. L’école sera placée au centre de ce qui était autrefois l’une des zones rurales de la ville. Elle est située au coeur du secteur Ouest centre-ville, proche des nouvelles constructions mais en dehors de toute circulation automobile. Dans cet esprit de bien-être environnemental, les élèves disposeront d’un jardinet qu’ils pourront cultiver dans les très proches jardins familiaux. »

 

Le mot de Stéphane Pigeon, architecte de CUB3, maître d’œuvre du projet

« Nous avons proposé un projet compact pour des raisons d’efficience thermique et d’économie de foncier. Le projet sera plus performant que la réglementation thermique actuelle le demande. La qualité des espaces intérieurs ainsi que l’ergonomie a été traitée avec soin. Le regard doit pouvoir s’échapper et bénéficier de la présence du végétal autant que possible, au rez-de-chaussée, comme à l’étage. L’espace public et le bâti devront à la fois refléter l’aspect social de l’institution et donner une image d’ouverture et de modernité. Le bâtiment qui longe la limite sud offrira un linéaire généreux sur l’espace public. C’est pourquoi les accès des véhicules professionnels et le pôle restauration trouveront leur place au nord-ouest de la parcelle. Nous prévoyons bien évidemment de conserver un maximum d’arbres présents sur le site. J’ajoute que nous avons fait évoluer régulièrement le projet grâce aux multiples rencontres et concertations qui ont eu lieu avec les élus et les partenaires. La possibilité d’extension de deux classes supplémentaires en est une résultante concrète. »


publié le 11/01/2016 - Mise à jour le 4/07/2017

Illustrations ©Atelier Cub3