Compte administratif

Le vote du compte administratif est un temps fort de la vie d’une collectivité locale. Il retrace l’ensemble des dépenses réelles de la commune et des recettes encaissées sur un exercice budgétaire. Il traduit les réalisations effectivement menées tant en fonctionnement qu’en investissement et permet ainsi d’apprécier la santé financière de la collectivité.

Le Conseil municipal du 26 juin 2017 a adopté son compte administratif 2016. Points clés :

Engagement pris, engagements tenus


L’exercice 2017 se caractérise par une politique d’investissement particulièrement forte. Le niveau sans précédent des dépenses d’équipements (plus de 6,5 millions d’euros) conforte l’ambition de la municipalité de répondre de manière volontariste à la nécessité d’adapter les services à la population, et de structurer le territoire d’équipements publics de qualité indispensables à la dynamique et au rayonnement de la Ville. L’année 2017 a vu se concrétiser de grands travaux inscrits dans le plan pluriannuel d’investissement, notamment le plateau athlétique Hubert-Ollic, la réhabilitation du bâtiment administratif La Fonderie,... À noter qu’une grande part du budget 2017 était aussi destinée à la construction du nouveau groupe scolaire, projet phare du mandat.

Contexte financier contraint


La mise en oeuvre du programme municipal et la définition des orientations qui président à l’exécution du budget annuel
ne peuvent occulter le contexte financier particulièrement contraint dans lequel la collectivité évolue. La Ville de Couëron est, en effet, non-éligible à toutes les dotations de péréquation de l’État destinées à favoriser l’égalité entre les collectivités. Les dotations globales de fonctionnement sont également amputées chaque année.

Gestion financière responsable


La ville peut s’appuyer sur une bonne gestion financière, gage d’un suivi rigoureux et en responsabilité mené par la municipalité.
Cependant, la dégradation des principaux indicateurs de gestion (épargne, capacité de désendettement) incite à la plus grande prudence, même si ces derniers restent positifs. Les choix et priorités de la municipalité prennent alors tout leur sens, dès lors qu’il s’agit de préserver au quotidien le service public sur le territoire.

Section fonctionnement


Le total des dépenses réelles de fonctionnement de l’exercice 2017 s’élève à 20,812 millions d'€contre 20,063 millions d'€ en 2016, soit une augmentation relativement soutenue de 3,74 %.
Le montant total des recettes réelles de l’exercice 2017 est de 23,115 million d'euros contre 22,561 million d'euros en 2016, soit une augmentation de 2,46%. Alors même qu’en 2016, la ville constatait pour la première fois une diminution de ses recettes d’un exercice à un autre, l’exercice 2017 fait part d’une certaine dynamique, largement influencée toutefois par la progression fiscale issue de l’augmentation des taux début 2017.

Section investissement


Les dépenses d’investissement s’élèvent à 7,263 millions d'€intégrant les dépenses d’équipement et le remboursement en capital de la dette. Les recettes d’investissement (autofinancement, subventions, FCTVA,…) s’élèvent à 7,579 millions d’€. L’encours de la dette s’élève à 8,93 millions d’€, soit un endettement de 429 € par habitant. Un chiffre qui reste largement inférieur à la moyenne nationale de la strate (1095 €).

 

Télécharger la présentation du compte administratif 2017 (Conseil Municipal du 25 juin 2018)