Mieux bouger à Couëron

La Ville a adopté le Plan Communal des Déplacements Doux (PCDD). Retour sur ce dispositif visant à améliorer les déplacements urbains.

Mieux bouger ŕ Couëron

24/12/2013

Nantes métropole est dotée d’un Plan de Déplacement Urbain, le PDU 2010-2015, caractérisé par une forte volonté de développer l’usage des déplacements doux.
La Ville de Couëron participe activement à cette mise en œuvre via la fiche 11 de son Agenda 21 « Faciliter la mobilité de tous à l’échelle communale et vers les autres territoires ».
Elle a aussi adopté en 2013 son Plan Communal de Déplacements Doux (PCDD), qui concerne en priorité les déplacements utilitaires vers le travail, l’école ou pour faire ses courses.
Elaboré en concertation avec les couëronnais, il tend à faciliter la pratique de la marche et du vélo.


 

 Un PCDD élaboré avec les Couëronnais 

La première étape de mise en place du PCDD a consisté à faire participer un maximum d’habitants.
Un questionnaire avait été diffusé en 2012 (retrouvez les résultats de l’enquête) et deux ateliers citoyen
« déplacements doux » ont également été ouverts.

A la suite de ces échanges, onze enjeux ont été classés par ordre d’importance :

  1. Faciliter l’intermodalité, notamment à la gare,
  2. Améliorer la liaison entre les deux bourgs,
  3. Libérer les trottoirs,
  4. Améliorer la liaison vers le bac,
  5. Améliorer les conditions de circulation à pied et à vélo dans le centre-bourg,
  6. Améliorer les liaisons avec les communes voisines,
  7. Faciliter les déplacements doux entre le bourg et la gare,
  8. Sensibiliser aux déplacements doux,
  9. Améliorer les sorties de Couëron,
  10. Augmenter l’offre de stationnement pour les cyclistes,
  11. Améliorer les accès aux équipements sportifs et aux écoles.

réunion trajets_DSC02588.jpg

La Ville de Couëron et Nantes métropole se proposent d’agir sur tous les enjeux, en mettant l’accent sur trois d’entre eux, vécus comme les plus stratégiques par les habitants :

  • le lien entre les deux bourgs de Couëron, et son prolongement vers Saint-Herblain,
  • l’aménagement de la gare et de ses alentours, ainsi que la jonction entre la gare et le bourg,
  • le lien entre le bourg et le bac.

 

 Des aménagements doux déjà existants 

Sur la commune, de nombreux aménagements ont été mis en place en faveur des cyclistes :

  • Entre 2010 et 2012, 86 nouvelles places de stationnement pour les vélos ont été créées. La ville compte aujourd’hui 234 places (pince-roue et appui-vélos), ainsi qu’un box à vélo situé place Charles-de-Gaulle,
  • 16 km de bande cyclable et 8,5 km de piste cyclable,
  • En zone 30, 2 km sont en double sens cyclable depuis décembre 2010,
  • La voie verte de la Loire à vélo traverse Couëron. Elle assure une liaison partiellement en site propre entre le bourg et la Chabossière par le Sud.
support vélos_4246.jpg enfant vélo_2212.jpg


 Pensez intermodalité 

Le contexte couëronnais : une prédominance de la voiture ?vélo bac_0163.jpg

En zone périurbaine, l’enjeu majeur est l’intermodalité, c’est-à-dire la diversité et la complémentarité de l’offre de transport. Un même trajet peut ainsi être parcouru en partie à pied, puis dans les transports en commun, en co-voiturage ou à bicyclette.

Comme dans la plupart des communes périurbaines, le trajet individuel en voiture reste au cœur des habitudes à Couëron. 78 % des actifs travaillent à l’extérieur de la commune, principalement à Nantes et à Saint-Herblain.

De plus, avec l’arrivée de nouveaux habitants, l’exigence d’une meilleure régulation des déplacements domicile-travail s’imposera peu à peu. Développer les déplacements doux et l’intermodalité est une solution qui permet d’envisager plus sereinement l’avenir.

 

Transports en commun et covoiturage : une offre multiple

Le développement des déplacements doux ne se pense pas de manière indépendante. En effet, les modes doux sont très performants sur de courtes distances. Mais les transports en commun et le covoiturage pour des distances plus importantes s’imposent.

vélo train_1881.jpg

Plusieurs offres sont actuellement proposées :

  • Liaison Couëron-Nantes par le TER : pour le prix d’un ticket TAN, Couëron est relié à Nantes par le TER en 14 minutes.
  • Ligne Express TAN : la ligne de bus express permet d’effectuer le trajet Couëron-Nantes (gare maritime) en 25 minutes.
    A titre expérimental, et jusqu’à l’été 2014, le départ de la ligne se situe à l’arrêt Vélodrome, permettant ainsi une meilleure intermodalité (parking disponible pour le stationnement).
  • Trois lignes TAN : la ligne 91, la ligne 93 et la ligne 71.
  • Liaison Couëron - Le Pellerin par le fleuve : la traversée de la Loire vers Le Pellerin se fait toutes les 20 minutes par le bac.
  • Deux aires de covoiturage : l’une se trouve à proximité du bac de Couëron, l’autre se situe au niveau du parking du Vélodrome. La création d’une troisième aire est envisagée à la Chabossière.

 

 Une Ville accessible à tous 

La Ville de Couëron vient également d'adopter son PLan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics (PAVE), en savoir plus.

 


Plus d'informations :

maps.google.fr : pour calculer votre itinéraire vélo

covoiturage.loire-atlantique.fr : pour vous déplacer en co-voiturage en Loire-Atlantique

www.tan.fr : pour vos déplacements en transports en commun sur la métropole nantaise

www.ter-sncf.com : pour vos déplacements en train

sedeplacer.loire-atlantique.fr : pour vous déplacer en Loire-Atlantique (service Lila...)

www.destineo.fr : pour vous déplacer en Région Pays de la Loire