| Retour sur le confinement | Jérémy Salsa, prof de danse

Jérémy Salsa, prof de danse et ambianceur, a animé les mercredis après-midi de centaines de foyers confinés.

 

« Je suis professeur de danse. Je donne des cours à Couëron depuis plusieurs années au centre socio-culturel Pierre Legendre tous les mercredis pour les enfants.

 

Je fais de l’éveil musical pour les 3-6 ans et des cours de salsa pour les 7-14 ans afin de leur apprendre à bouger, à danser en rythme en  s’amusant. Le vendredi, je donne des cours de salsa et de danses latines pour les adultes et ados, de 15 à 70 ans. L’objectif n’est pas juste de proposer un cours de danse pour apprendre quelque chose mais de créer aussi un moment de bonne humeur, de joie de vivre. Je suis un passionné et c’est dans ma nature.

 

L’idée d’organiser des séances de danse en famille sur Facebook m’est venue en discutant avec mon fils Jahyan. Au début du confinement, il m’a demandé si on pouvait danser ensemble car il adore ça. Avant le confinement, chaque mercredi après-midi, je donnais des cours de danse pour les enfants donc je me suis dit pourquoi ne pas faire un direct. Je lui ai alors proposé de faire des cours ensemble et de partager ça en direct sur Facebook et en interagissant avec les personnes qui nous suivent. Il a accepté.

 

« Danser en s’amusant »

J’ai pensé en particulier aux gens qui habitent en appartement qui n’ont pas la chance d’avoir un jardin. Donc l’idée était de faire bouger les enfants et les parents. Il ne s’agissait pas de laisser ses enfants seuls devant la vidéo mais de danser en famille afin de créer du lien entre eux et qu’ils s’amusent ensemble.

 

Jahyan choisissait parfois le contenu des séances : nous n’avons donc pas seulement fait de la danse, nous avons aussi proposé des jeux à faire avec tout le monde. J’ai invité les gens à interagir en envoyant des photos ou des vidéos d’eux lorsqu’on a fait une séance déguisée par exemple : les gens ont vraiment joué le jeu. C’était fort !

 

« Une vraie bouffée d’oxygène »

Dès la 1ère vidéo, j’avais fait 3 500 vues en 24 heures. Puis, chaque mercredi, les gens étaient au rendez-vous à 14h pour nous suivre en live. Et beaucoup d’autres ont regardé les vidéos en replay. Il y a eu 7 « lives » en tout. J’ai eu beaucoup de retours en direct « encore un bon moment », « on a bien apprécié ». Comme j’interviens depuis 5-6 ans lors d’« ateliers Ville » dans les différentes écoles de Couëron, des parents qui me connaissent, m’ont appelé pour me dire : « c’est vraiment chouette ce que tu fais ».

 

Même des personnes âgées qui étaient seules ont suivi les différentes séances et ont fait les ateliers et m’ont dit « c’est une vraie bouffée d’oxygène tu nous donnes à chaque fois avec le sourire et le dynamisme ». Tous ces commentaires m’ont donné la niaque ! C’était super ! J’ai reçu énormément de messages positifs et encourageants, me disant : « c’est chouette, ça m’a permis de danser avec mon fils. Tous les mercredis on attend ça avec impatience ». « Merci pour ton bonheur, pour ton sourire ».

 

Le but de ces vidéos était aussi d’oublier un instant cette période un peu bizarre durant laquelle nous étions cloitrés chez nous avec l’angoisse du coronavirus. Certains m’ont dit que c’était une vraie bouffée d’oxygène.

 

Avec le déconfinement, j’ai repris mon activité, enfin mes activités, car je suis professeur de danse et DJ et je fabrique également des meubles industriels en bois et métal : j’ai donc dû arrêter ce rendez-vous hebdomadaire en vidéo.

 

Les vidéos sont consultables sur la page Facebook de : @Jeremy Fiesta (Salsa)

 

 

Mis à jour le 27/05/2020