| Covid-19 | Confinement : comment faire face aux violences intra-familiale ?

Dans un contexte de confinement et devant le constat de l’augmentation de 32% des violences conjugales depuis le 17 mars dernier, il existe des dispositifs mis en place pour agir rapidement en cas de violences domestiques.

Qui appeler ?

Femmes victimes de violences 

  • 3919 numéro national sur les violences faites aux femmes, du lundi au samedi de 9h à 19h.
  • 114 pour les alertes par sms
  • 17 police nationale 112 gendarmerie/ pompiers
  • 02 40 41 51 51 ou contact@nantescitadelles.fr pour contacter citad’elles, 
    Citad’elles est un espace à Nantes, dédié aux femmes victimes de violence, ouvert 24h/24 et 7j/7

 

Allô enfance en danger 

Vous êtes un enfant, un adolescent et vous pensez être victime de violences ? Vous êtes un mineur inquiet pour l’un de vos camarades ? Vous êtes un parent en difficultés avec ses enfants ? Vous êtes un adulte préoccupé par une situation d’enfant en danger ou en risque de l’être ?

  • 114 pour signaler des violences parentales par sms à la police ou à la gendarmerie accessible 24h/24 et 7j/7.

 

Et si appeler est difficile

Un dispositif d’alerte a été mis en place dans les pharmacies depuis le 26 mars :
Les femmes victimes de violences conjugales peuvent se rendre dans une pharmacie et bénéficier immédiatement de la protection de la police ou de la gendarmerie.

 

<< RETOUR à l’actualité | COVID-19 |

Mis à jour le 11/04/2020