Gestion différenciée

Le service espaces verts et naturels de la Ville bannit l’usage des pesticides et adopte au cas par cas ses pratiques d’entretien, plus en harmonie avec le patrimoine naturel et la santé des habitants. La Ville adopte une pratique saine et adaptée pour traiter ses différents espaces naturels, que l’on nomme « gestion différenciée ». Ainsi, hormis les cimetières et les terrains de sport qui requièrent l’usage restreint de produits phytosanitaires, mais dont la Ville étudie la suppression prochaine, l’usage de ces produits est proscrit sur le reste du territoire.

Ville à la campagne

Les 170 hectares d’espaces naturels de la ville sont traités selon différentes « ambiances » : ambiance naturelle, au lac de Beaulieu ; champêtre, le long de la promenade des Frênes sur le quartier des Marais ; ambiance jardinée, aux abords des squares ; ambiance structurée, sur les terrains de sports et les cimetières ou horticole, sur les bords de Loire… Couëron profite d’une biodiversité riche et rare dans la métropole grâce à la diversité de ses milieux. Pour en prendre soin et la préserver, plusieurs actions sont mises en oeuvre par la collectivité, grâce à son service espaces verts et naturels (fauchage d’exportation, tonte de ramassage, processus de régénération de la biodiversité).

Gérer différemment les espaces

Aménagement des espaces verts sur l’esplanade des bains-douches

À chaque espace, son mode de gestion. La flore spontanée qui pousse dans certains massifs ou sur la voirie n’est pas signe d’un manque d’entretien de la voie publique, mais au contraire du respect d’un environnement plus propice à la biodiversité. La présence de plantes sauvages permet aux oiseaux et aux insectes de se nourrir, notamment les abeilles, dont la pollinisation est indispensable à l’équilibre de la vie sur terre. La Ville de Couëron s’attache à développer des pratiques alternatives et respectueuses de l’environnement (désherbage thermique (à l’eau chaude), éco-pâturage,…)

Le saviez-vous ?

Depuis le 1er janvier 2017, la loi interdit, sur une grande partie des espaces publics, l’utilisation des produits phytosanitaires pour les collectivités territoriales et donc les communes. Afin d’arriver à un traitement « zéro phyto », la Ville procède à des essais d’engazonnement dans les cimetières, pour permettre, une pousse équilibrée et maîtrisable. Désherbage manuel, outils de coupe, prévention de la pousse (paillage, ensemencement) ou encore choix d’espèces végétales adaptées, la Ville de Couëron procède à une gestion naturelle de ses espaces verts en substitution aux produits phytosanitaires.