Actualité

Réunion publique : perspectives et devenir du quartier Rives de Loire

Runion publique : perspectives et devenir du quartier Rives de Loire

Découvrez les projets urbains
de façon interactive

Avec ses 20 573 habitants
(derniers chiffres Insee),
Couëron poursuit, au sein de
la Métropole, son développement
urbain, contrôlé et maîtrisé.
Les nouveaux quartiers
Ouest centre-ville et Métairie
vous ont été présentés lors
de réunions publiques le 20
février et 4 avril derniers. Celle
du quartier Rives de Loire se
tiendra le mercredi 23 mai,
salle l’Estuaire (lire p. 6).
Découvrez les projets urbains
« perspectives et devenir de
Couëron », d’un simple clic
grâce à la borne interactive
située à l’accueil de l’Hôtel
de Ville. L’ensemble des
documents diffusés lors des
réunions publiques ainsi qu’un
film présentant le développement
urbain de la Ville y sont
diffusés jusqu’au 15 juin.

Les nouveaux quartiers couëronnais font l’objet, en ce début d’année, d’une série de réunions publiques. Après Ouest Centre-ville et Métairie, les 20 février et 4 avril derniers, une soirée est consacrée au futur quartier Rives de Loire, le 23 mai prochain. Tour d’horizon d’un site qui ne manque pas d’histoire.

Du haut de ses 69,4 mètres, nul ne peut l’ignorer… Depuis 1878, date de la fin de sa construction, la Tour à plomb joue les sentinelles de l’Estuaire. Elle est pourtant inactive depuis 1957, date à laquelle l’usine Pontgibaud - qui deviendra ensuite Tréfimétaux - renonce à sa production de plombs à giboyer. L’usine ferme définitivement ses portes en 1988, bientôt rachetée par la Ville au franc symbolique. La suite de l’histoire est celle de friches industrielles que certains Couëronnais ont encore en mémoire. Abandonnées, les rives de Loire sont, en 2001, le théâtre d’un complet réaménagement. Ce grand projet, le premier financé par la toute nouvelle communauté urbaine, permet à Couëron et aux Couëronnais de renouer avec leur fleuve, le long duquel il fait désormais bon flâner.


 DE CONQUÊTE EN CONQUÊTE 

L’année 2009 est aussi une date marquante, quand l’ancienne usine réhabilitée devient l’Espace culturel et associatif de la Tour à plomb. Les Couëronnais adoptent les lieux comme ils adopteront en 2014 l’ancienne « grande halle Tréfimétaux »,
convertie en médiathèque. Les Rives de Loire, c’est donc en effet toute une histoire, celle d’une ville qui renoue avec son fleuve, conquête après conquête…
Les prochaines étapes ? La transformation des anciens bains-douches en guinguette et l’aménagement d’un nouveau quartier surplombant le fleuve.

 

 


Réunion publique « Perspectives et devenir de Couëron : le futur quartier Rives de Loire »
Mercredi 23 mai, 18h
Salle l’Estuaire