Actualité

Le petit déjeuner... toujours bon pour la santé ?

Le petit djeuner... toujours bon pour la sant ?

Chez les enfants de 3 à 11 ans, les besoins alimentaires dus à la croissance et l’apprentissage sont conséquents. Une période idéale pour leur donner des repères alimentaires et leur apprendre le plaisir de manger. Pour cela, la consommation d'un petit déjeuner est fondamentale. Mais de nombreux parents s’interrogent sur la nécessité de proposer systématiquement un petit déjeuner à leur enfant : est-ce vraiment  indispensable ? Quel intérêt pour vos enfants ? Découvrez quelques pistes de réflexion.

Le petit déjeuner... utile ou accessoire?

Prendre un bon petit déjeuner le matin permet de conserver un certain équilibre alimentaire. Un petit déjeuner équilibré donne assez d’énergie à l’enfant pour qu'il ne soit pas fatigué et puisse rester concentré en classe. Car même si son estomac n'a pas faim le matin, son cerveau a tout de même besoin de carburant ! La prise d'un petit déjeuner permet aussi d’éviter les grignotages et en conséquence le surpoids chez l’enfant. Car un enfant qui ne prend pas de petit déjeuner compense en général lors des repas suivants. Grignotages, consommation plus conséquente de féculents... tout cela est propice à déséquilibrer leur alimentation et les exposer au risque de surpoids. Le petit déjeuner est donc vivement conseillé.

Le petit-déjeuner parfait, existe-t-il ? 

Non, le petit-déjeuner parfait n'existe pas. Mais quelques repères simples permettent de l’adapter aux besoins nutritionnels de l’enfant.  Essayez de faire en sorte que ce petit déjeuner propose :

  • Un laitage : Lait, yaourt, fromage frais…  pour des os costauds
  • Un féculent : Pain, céréales, biscotte… pour avoir de l'énergie toute la matinée
  • Des fruits : Entiers ou coupés en dés, en compote, en jus ou smoothie… pour les vitamines et les fibres

Proposez-lui de composer lui-même son petit déjeuner: ça deviendra ainsi un réflexe à l'âge adulte.

Astuce d'animateurs: faites-lui préparer un set de table sur une feuille A3, en y dessinant un plateau et les catégories d'aliments nécessaires à l'équilibre de ce repas

Au secours ! Le réveil n’a pas sonné , comment faire !

Qui n'a pas déjà connu une panne de réveil ? Dans ce cas, c'est souvent le petit déjeuner qui passe à l'as. Prévoyez toujours dans vos placards des collations à emporter, afin que votre enfant puisse manger en chemin pour l’école. Une gourde de compote, une brique de jus de fruit ou de lait, des biscottes… le petit déjeuner express est ainsi plus accessible.

Il ou elle ne veut pas manger le matin avant de partir à l’école ? 

Certains enfants n'ont vraiment pas appétit au réveil. Prenez le temps de lui expliquer l'intérêt de manger le matin, et réfléchissez avec lui à des aliments faciles à manger: compotes, yaourt, cracottes etc. L'objectif n'est pas de manger beaucoup, mais suffisamment pour attendre patiemment le déjeuner. Rendez votre enfant acteur de ce repas, et même s'il mange peu, consacrez un vrai temps autour de la table du petit déjeuner.

Astuce d'animateurs: le coup de pompe de 11h ne concerne pas que les adultes! Et c'est bien souvent l'heure de la récréation pour de nombreux enfants. Expliquez lui que pour profiter pleinement de ce moment tant attendu, mieux vaut avoir un peu d'énergie

Comment faire pour mon enfant adolescent ? 

Il est vrai que les conseils alimentaires que l’on donne pour les enfants sont parfois difficiles à mettre en œuvre pour des plus grands. Néanmoins, l’importance du petit déjeuner reste présente, même pendant les vacances !

En cas d’horaires de réveil décalés, plusieurs solutions :

  • Après 10h00, privilégiez un petit déjeuner léger
  • A l’heure du déjeuner : soit il partage le repas avec le reste de la famille, soit il se prépare un petit déjeuner copieux lui permettant de « tenir » jusqu’au goûter

Les céréales sont-elles bonnes pour sa santé ? 

Les céréales industrielles dédiées au petit déjeuner sont souvent très sucrées. Elles ne sont pas à banir, mais plutôt à proposer ponctuellement pour un petit déjeuner "plaisir".

Quels aliments éviter au petit déjeuner ? 

L'équilibre ne se construit pas sur un seul repas, mais bien sur plusieurs. Interdiction de bannir un aliment sous prétexte qu'il soit "mauvais" nutritionnellement . Tout est question de variété et de repères. Une dérive actuellement consiste à manger " parce qu'il y a telle vitamine" ou " parce que c'est bon pour le cœur" ou encore " parce que c'est bon pour la planète" par exemple! On en oublierait qu'on mange essentiellement pour le plaisir, pour partager un moment convivial, une recette ou un plat. Bien évidemment, quelques repères sont toujours utiles pour avoir une alimentation saine, et plus tôt votre enfant les aura en tête, plus facilement il se les appropriera. Et n'oubliez pas que le plaisir de manger doit rester la priorité: on ne mange pas que pour notre santé, mais bien pour le plaisir des papilles et d'un moment partagé!

Astuce d'animateurs: Aidez-vous de la pyramide alimentaire. Très visuelle, les enfants se l'approprient facilement et adoptent ainsi de bons réflexes.

Quelques idées de petits déjeuners "équilibrés" 

  • Un verre de lait + 1 ou 2 tartines de pain avec un peu de beurre et de confiture + un demi fruit de saison, coupé en tranches.
  • Un bol de lait chaud + 1 part de gâteau fait maison + un jus de fruit pur jus
  • Un yaourt + 2 cracottes + une compote
  • Deux crêpes à la confiture et un kiwi

Pour conclure, nous vous incitons donc à préserver ce moment essentiel de la journée qu'est le petit déjeuner.

Afin de contribuer à l'éducation nutritionnelle des enfants, la ville propose chaque année une animation "petits déjeuners" dans une des écoles publiques de la Ville.

Ainsi, au cours de son parcours scolaire, votre enfant aura bénéficié au moins une fois de cette animation.

Pendant ce buffet, les enfants composent alors eux même leur petit déjeuner au sein de leur restaurant scolaire. Le personnel municipal et les enseignants les accompagnent afin que ce moment éducatif soit aussi festif et ludique. Cette année, ce sont les enfants de La Métairie qui profiteront de cette animation.

Références :

  • RAMSAY, SA. BLOCH, TD. MARRIAGE, B. « et col. » Skipping breakfast is associated with lower diet quality in young US children. European Journal of Clinical Nutrition, 2018, 72, p. 548-556 (doi: 10.1038/s41430-018-0084-3).
  • Programme National nutrition Santé
  • INPES