Actualité

Accueil individuel ou accueil collectif, que choisir ?

Accueil individuel ou accueil collectif, que choisir ?

Multi-accueil, assistante maternelle, micro crèche, les modes de gardes ne manquent pas sur la commune. Il est souvent compliquer de faire le choix. Découvrez les solutions proposées à Couëron.

Vous êtes de nombreux parents ou futurs parents à vous interroger sur le choix du mode d’accueil de votre enfant, avant qu’il n’accède au milieu scolaire.

Ainsi, sur la commune, vous pourrez retrouver :

  • un multi-accueil sur le bourg, situé dans la Maison de la Petite Enfance (qui regroupe également la crèche familiale et le Relais des Assistants Maternels),
  • un multi-accueil sur la Chabossière ; il partage un bâtiment avec le centre socio-culturel Henri Normand,
  • la crèche associative "Les lapins bleus"
  • une association des assistantes maternelles « les p’tits pieds »,
  • une Maison des Assistante Maternelles « le nid des cigognes (11 rue des Ardillets),
  • des micros crèches « les p’tits coco » et « les p’tits mimis » (18 rue des Maraîchers), et « vos bout’chous en bonnes mains » (37 rue des Prairies).

Sur le territoire national, on constate que les Maison d’Assistantes Maternelles (MAM) connaissent un développement dynamique (+ 32%). De même, le nombre de micro-crèches évolue de façon fulgurante (+200 % en 4 ans).

L’accueil collectif continue sa progression, tiré par l’offre en structures multi-accueil (régulier, occasionnel, à temps plein ou partiel), avec une augmentation de 30 % en 4 ans.

D’autre part, force est de constater que depuis 3 ans, le nombre de places offertes par les assistantes maternelles employées par des particuliers est en baisse (-2.2% par an), ainsi que le nombre d’agréments en cours de validité. Les crèches familiales enregistrent d’ailleurs le recul le plus important depuis 2011 (-15 % d’assistantes maternelles).
(sources « Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques »).

Pour autant, l’accueil collectif n’est qu’une composante de l’accueil du jeune enfant en France (source « rapport Laithier » nov. 2018). En effet, on cherche de plus en plus à valoriser les liens qui peuvent être faits avec les autres formes d’accueil, afin d’apporter une réponse à l’ensemble des familles en quête d’une solution, parfois atypique, pour leur enfant.

Au-delà de maintenir en emploi les assistants maternels, la présentation des différents modes d’accueil permet aux parents d’avoir à l’esprit les avantages et inconvénients de chacun d’entre eux, ceci dans l’optique de rééquilibrer la demande entre accueil collectif et accueil individuel. Des entretiens individuels avec les familles sont également préconisés pour trouver la solution d’accueil la plus adaptée à leurs souhaits et besoins ; c’est essentiellement le rôle du Relais d’Assistants Maternels, qui centralise les demandes des familles et est amené à les mettre en lien avec les assistants maternels du territoire.